Way Of Life

08 Janvier 2021

Comment connaître la limite entre drague et harcèlement ?

Comment connaître la limite entre drague et harcèlement ?

 Quand on était enfants, on nous a appris à ne pas suivre les personnes qu'on ne connaissait pas. Mais on ne nous a pas dit qu'il fallait aussi donner une claque à toute personne qui nous toucherait sans avoir eu une autorisation au préalable. 

En Tunisie, "plus de 60% des femmes ont déjà subi un harcèlement sexuel au moins une fois dans leur vie" comme le souligne Iqbal Gharbi, Professeure à l'Université de la Zitouna, qui a donné l'année dernière une conférence sur le "harcèlement". Bien sûr, ce chiffre ne prend pas en compte les attouchements et autres "gestes" non consentis, faits contre la volonté des femmes. 

 

 

Meme de a série Netflix Sex Education 

 

"Mais, je n'ai rien fait de mal !" 

En continuant à banaliser tous nos faits et gestes, de la parole homophobe proférée pour rire en passant par ce petit surnom blessant mais tellement hilarant sans oublier cette main "innocente", on finira par banaliser les agressions sexuelles voire le viol c'est-à-dire un acte sexuel avec pénétration et sans consentement. 

C'est bien de draguer quelqu'un. Une femme ou un homme peut demander le numéro de la personne qui lui plait ou encore, faire le premier pas en engageant la conversation. Jusque-là, tout va bien. 

Toutefois, il y a deux scénarios possibles dans ce genre de situations:

1-L'interlocuteur est réceptif et veut aller plus loin.

Compte Instagram: @amours_solitaires

 

2-Il se rebiffe et refuse de vous parler, ce qui est normal. On ne peut pas plaire à tout le monde. Mais si, vous allez contre la volonté de cette personne en insistant autrement dit, en devenant trop lourd voire en la mettant mal-à-l'aise alors vous quittez le terrain de la drague pour faire une entrée fracassante et très déplacée dans celui du "harcèlement". 

Un NON est un NON. Ces trois lettres sont faciles à comprendre, à capter, à être décryptés par votre cerveau comme un refus de coopération sentimentale et/ou sexuelle, NON ?

Et au passage, le harcèlement n'est pas que physique. Il est surtout verbal. Et ils sont tous les eux GRAVES. -on vous dira, un peu plus loin, pourquoi-

 

 

"Mais elle l'a bien cherché" 

Oulah ! Toujours sur la défensive, jeune homme. Il est grand temps d'updater quelques connaissances. 

Si Matt Damon, cet enfant prodige des studios Hollywoodiens a dit, concernant le "simple" harcèlement verbal que "bof, ça aurait pu être pire" on est contrait de remettre en cause son génie. 

ça aurait être pire si... Ladite personne était trop sexy, se trouvait au mauvais moment et/ou au mauvais endroit donc, merci, Dieu Soit Loué ! Hamdoulah, jetha bellotf hey oh et tout ce ramassis de conneries ! On se calme parce que:

-RIEN ne justifie une agression, qu'elle soit physique ou verbale. 

-Il n'y a pas de "niveau" de harcèlement parce que comme l'alcool tu commences doucement avant de finir dans un coma éthylique. Cette "hiérarchisation" des agressions induit irrévocablement à la culture du viol comme le mentionne Fiona Schmidt dans son guide de la drague anti-machiste et anti-sexiste, l'Amour Après Metoo. Ce processus commence  "en banalisant les violences « moins graves » qui deviennent ainsi « tolérables » par rapport aux autres « vraiment graves." Bien joué.

 

"Je ne vais quand même pas faire abstinence !"

Non. Mais tu devras apprendre à respecter le choix de la partie "à séduire" en apprenant à jongler avec ces situations qu'on va exposer tout de suite. 

1-Une personne qui lis un livre, avec un casque ou des écouteurs sur/dans les oreilles et une mine grave ne veut SURTOUT pas être dérangée. Si elle vous plait, ATTENDEZ qu'elle finisse ce qu'elle a à faire AVANT de lui parler. Si vous êtes pressé, tentez votre chance mais respecter son choix. NON c'est NON et c'est NON négociable. 

2-L'habit ne fait pas le moine. Ce n'est pas parce qu'une personne expose ses pecs ou son string qu'elle a envie d'être abordé-e. Dépassez les stéréotypes liés au look et vous verrez que vous aborderez différemment la drague. 

-Un NON a aussi pas mal de synonymes: un sourire forcé ou nerveux, un tortillement un peu chelou qui traduit le summum de la gêne ou un oui pas très convaincant (normal quand on vit dans une société qui a remué ciel et terre pour domestiquer la femme)

Maintenant, vous savez ce qui vous reste à faire. 

 

"C'est plutôt facile en fait !"

Aborder l'autre sexe -ou une personne du même sexe- n'est pas plus compliqué que de résoudre une équation à deux inconnues une fois qu'on a appris la BONNE méthode. C'est une question de bon sens. 

Pour les besoins de cet article, nous nous sommes intéressés aux relations hommes-femmes, la base, un classique (sinon, on écrirait un pavé !). Donc, pour résumer, il faut savoir qu'il est inutile d'échafauder des techniques de "prise de contact et si plus affinités" dignes d'une stratégie militaire de l'US Navy. Avant d'aborder la gente féminine, vous devez surtout vous délester de tous les stéréotypes qui incombent votre sexe. Oubliez les conseils bidons de votre meilleur ami, des sites de rencontres, des comédies romantiques et traitez l'autre d'égal à égal. Les femmes se sont pas des poupées Barbie ou quelque de chose de fragile et de délicat mais des êtres humains, avec des sentiments, un amour-propre et une bouche et un poing pour se défendre. 

Voilà, à vous de choisir sur quelle planète vous voulez vivre: Mars ou Vénus ? Avec ou contre l'autre sexe ? Parce qu'on ne mord que quand on nous attaque ;) 

 

Les Simpson 

Fatma SG

Huawei Seamless AI, la promesse de l'interconnectivité pour ...

A nos jours, les utilisateurs sont toujours entourés d'écrans et ...

Conseils pour sauver son mois de Janvier !

"On ne peut pas être et avoir été. Mais si ! On peut avoir été un imbécile et l’être ...

Top 10 des lois insolites sur le sexe

Voici les "perles" des lois sur le sexe all over le globe terrestre

Comment connaître la limite entre drague et harcèlement ?

On ne vous le répétera jamais assez: Non c'est non

Mariages consanguins en Tunisie : Entre dangers et tradition

Loin d'être désuète, cette pratique existe encore en Tunisie...