Way Of Life

08 Janvier 2021

Mariages consanguins en Tunisie : Entre dangers et tradition

Mariages consanguins en Tunisie : Entre dangers et tradition

 Quand on était petits, nos tantes et nos oncles voulaient souvent nous "caser" avec un cousin ou une cousine. Et même si chez certaines familles, on disait "ça" sur un air taquin, il y a celles qui préparaient les unions consanguines bien avant la naissance de leurs enfants.

Loin de tomber en désuétude, cette pratique existe encore en Tunisie. 

 

Un chiffre qui fait froid dans le dos

En 2014, l'Institut Pasteur avait préparé un cycle de conférences Consanguinité et maladies héréditaires rares: défis et perspectives en post-génomique afin de sensibiliser le maximum de personnes sur les dangers des unions consanguines. 

Dans le communiqué, rédigé à cette occasion, on peut lire que "plus de 400 maladies rares/génétiques sont dues aux mariages consanguins." De telles unions "appauvrissent le patrimoine génétique de la population en augmentant la fréquence des variants du gène malsain." d'où "l'apparition d'une maladie rare et/ou génétique."

Une étude anglaise menée en 2013 par la revue scientifique britannique The Lancet avait pris comme échantillon, une famille pakistanaise puisque dans les us et coutumes de cette culture, les mariages consanguins sont très fréquents. On y découvre que le risque d'anomalies congénitales est multiplié par deux. 

 

 

 

Se marier entre parents proches augmente la probabilité d’hériter de deux gènes récessifs, porteurs de maladie génétique. © osame, Fotolia 

 

Si ce schéma vous rappelle des fameux cours de اقاض علمي, il y a un autre schéma bien moins explicite qui nous frappe de plus en plus. 

Peut-on, justement, être épanouis en couple si on se marie avec une personne qu'on n'a pas choisie mais qu'on a choisie pour nous? Si on n'a pas notre mot à dire ? 

 

Amour, sexe et frustration

Au-delà de l'aspect santé, les mariages consanguins donc arrangés dans la plupart des cas, réduisent "le mariage" et toute la symbolique amoureuse qu'il y a autour, à un contrat d'intérêt qui se traduit par la perpétuation de la lignée  ou encore par la "protection" de la fille, de son "honneur". 

Se marier avec son cousin, c'est se marier avec quelqu'un de la famille, une personne qui ne pourra jamais te faire de mal. C'est à croire que le mariage est une énième affaire, un business qu'on conclut comme si on concluait un contrat de vente. 

Donc reprenons: dans une famille traditionnelle et conventionnelle, où la virginité est un concept sacro-saint, la fille à marier sera condamnée à accepter un mari qu'elle devra "aimer", se forcer à aimer et coucher avec pas par envie mais par "devoir". Or comme, on lui a dit que la sexualité n'est pas un choix et qu'on ne couche que pour procréer, elle se montrera docile et fera son "job". 

 D'autant plus que "l'amour n'existe pas" et que c'est "el3ichra qui compte". Sacré programme !


Même si aujourd'hui, cette image, fait hérisser les poils et sidère certaines personnes, elle est encore d'actualité et constitue même la norme dans certaines régions rurales, d'où l'importance de la sensibilisation et de la vulgarisation de la sexualité, en lui ôtant l'étiquette du "tabou". 


Fatma SG

 

Un festival unique débarque en Tunisie: Whale's movement

  WHALE est plus qu'un festival.C'est un mouvement pluridisciplinaire réunissant plus ...

Le complexe Yüka fête ses 5 ans de joie et d'amour

 Yüka c'est un peu cette maison qui symbolise la fête.  On y démarre nos before de ...

Comment pirater un compte Facebook

Pas besoin d’être un hacker expérimenté pour avoir accès au compte Facebook d’une autre ...

Comment les défenseurs sont devenus des joueurs emblématiques du ...

Dans l’histoire du football, force est de constater que le poste de défenseur a connu ...

Liste des mensonges dans un couple isalkouhélék

Messieurs, voici le meilleur du pire de votre babillage amoureux