Auto & Sport

06 Novembre 2019

Le coaching privé | Tendance bling-bling ou est-ce efficace ?

Le coaching privé | Tendance bling-bling ou est-ce efficace ?

Maintenant que l’hiver commence à pointer le bout de son nez, il n’y a rien de mieux que de prendre soin de son corps ! Depuis quelques temps, la grande tendance est au  coaching privé !

Hoa est parti à la rencontre du coach Islem Zgueb ( ex champion de Tunisie en javelot & international personal tranining by expertraining & presenter lesmills, ouff nous on est déjà fatigué) pour démeler le vrai du faux.

Mise au point. 1,2,3 on commence.

 

1/ Quel avantage offre le coaching privé ?

Sans aucun doute, le gain de temps. Pour ceux qui n’ont pas le temps, le coaching privé est idéal pour reprendre une activité physique après une longue absence ou pour ceux qui vise un objectif précis.

Ce qui est cool également, c’est que le rapport en one to one avec le coach permet d’identifier les qualités morphologiques de la personne et d’adapter ainsi un programme et un circuit adapté.

En coaching, on ne cherche pas à former des athlètes ou des champions, notre regard s’accentue sur les mouvements effectués pour éviter tout risque d’accident et 90% de notre travail est de motiver sans cesse les adhérents.  

Généralement, les hommes ne veulent pas être guidés et ils s’attendent à un résultat immédiat. En tant que coach, on est là pour les guider en adaptant notamment leur alimentation.  On leur conseille d’éviter une surconsommation de viande rouge par exemple, de focaliser sur les fruits de mer. En fin de compte, le coaching privé est une hygiène de vie dans son ensemble.

 

2/ Pour quel profil vous recommandez le coaching privé ?

D’un point de vue général, toutes les personnes « sous pression » qui sont entrepreneurs ou exercent des postes de haute responsabilité sont fortement concernées par le coaching privé.

Ma mission est de capter l’état d’esprit de mes adhérents, je fais attention pour comprendre si ils sont de mauvaise humeur, angoissés ou au contraire de bonne humeur et j’adapte en fonction mon programme et ma position.  Je dois refléter la bonne humeur constamment pour le motiver et lui donner de l’énergie. C’est l’humain qui est au centre de mon coaching.

 

Ya t’il  des « stages intensifs » de coaching privé ?

Oui, mais on fixe un objectif « réaliste » et on impose un régime alimentaire calculé selon le poids de la personne. On respecte ainsi des phases de cardio/ programme de sèche / le tout en faisant attention à la durée et à la qualité du sommeil.

 

3/ Comment choisir son coach ?

Je privilégie le bouche à oreille. Il est primordial que la relation coach-adhérents soit  basée sur la confiance et l’engagement et la motivation.

Choisir un coach pour le nombre de ses followers n'est pas forcément un gage de qualité de coaching.  

 

4/ Est-ce que les applications peuvent remplacer le coaching humain ?

Nous sommes devenus tous influençables, les applications n’ont pas d’impact. Le coach humain est là pour te faire tenir les dernières répétitions là où on peut zapper les applications.

 

Ceux qui ont l’application sont les premiers à venir demander des détails sur le coaching privé. D'ailleurs, en salle, je les vois pratiquer les mouvements de manières erronnées et je n’hésite pas à leur faire la remarque pour améliorer leur posture par exemple.

 

5/ Quel budget faut-il prévoir par séance ?

Il faut un prévoir approximativement un minimum de 50dt / séance pour un coach qui assure une prestation de qualité. Tout en sachant qu’il faut prévoir 2 à 4 séances par semaine pour plus d’efficacité.