Hoa مع Heya

17 Septembre 2020

Facebook a-t-il détruit les relations de couple ?

Facebook a-t-il détruit les relations de couple ?

 70% de la population tunisienne utilise FB. Mais si au début, cette application cherchait à "reconstituer" un album amical en retrouvant ses amis d'antan, aujourd'hui, elle semble être la petite bête des couples. 

 

Liker, c'est tromper ? 

Liker une photo, flirter avec des inconnu-e-s ou encore, "sextoter" -envoyer des messages à connotation sexuelle- sur la toile est-ce tromper ? Si les frontières de la trahison ne peuvent être fixées que par le couple, pour le psychothérapeute Philippe Brenot, il n'y a aucun doute que fait que "les réseaux sociaux ont changé la relation de confiance au sein du couple ". Le spécialiste développe son postulat comme suit "Ils ont fait exploser les liens intimes. Sur Facebook, la relation se crée facilement et rapidement et ça peut entraîner de la suspicion, de la méfiance "

Une facilité qui se double d'une espèce d'insouciance créée par le contact virtuel. En effet, en badinant derrière son écran, on a l'impression de minimiser cet acte puisque le contact physique est absent. Sauf qu'on oublie  "qu’en tissant des liens derrière un écran, la personne ressent une excitation et une connivence jamais connues avec son ou sa conjointe", des sensations qui nous rappellent étrangement l'excitation d'un "flirt" classique et qui ne nous garantissent nullement un passage à l'acte dans la vie réelle...

 

Facebook serait-il l'avocat du diable ? 

Mais si les liens se créent plus facilement sur les réseaux,  Facebook n'est pas pour autant le suppôt de Satan. Certes, les réseaux sociaux confèrent une aisance de communication non négligeable mais n'est-on pas aussi exposé aux tentations quand on est au bureau ? Enfermé toute la journée avec cette nouvelle stagiaire qui ressemble trait pour trait à Pamela Anderson ? 

Le thérapeute n'omet pas de rappeler que "ce n'est pas FB qui est le problème mais la "fragilité déjà excitante au sein du couple". L'amplification des tromperies en ligne ne sont que l'évolution du "fameux coup de fil passé en douce". De ce fait, ce phénomène reflète un vrai problème au sein du couple qu'on doit affronter au lieu d'esquiver. 

 

Alors, moins de like et plus de dialogue ? 

 

Fatma SG