Start' & Tech

05 Juin 2020

La navigation privée, pas si privée que ça ! Google poursuivi en justice

La navigation privée, pas si privée que ça ! Google poursuivi en justice

 C'est un véritable coup de massue. En effet, le géant d'internet, Google, est poursuivi en justice pour avoir délibérément utilisé la géolocalisation de manière abusive même lors de sa désactivation par les utilisateurs. 

On a envie de dire : MAIS POURQUOI ?

On ne peut pas s'empêcher de se poser cette question. Selon une enquête menée par l'agence Associated Press, le mastodonte du World Wild Web aurait utilisé l'historique de localisation afin de voir les déplacements sur la toile (navigation, accès à différents sites...) des internautes minute par minute ! Ce voyeurisme 2.0 a entériné le contrat de confiance établie entre Google et ses utilisateurs. 

Comment est-ce possible ? 

On savait jusque-là qu'on pouvait  manuellement  désactiver sa position quand on utilisait son smartphone ou son PC, "à n'importe quel moment" et que les "endroits visités ne seront plus enregistrés". Mais après cette accusation, la Filiale Alphabet a réajusté son discours en précisant que dorénavant "désactiver l'historique" ne signifiait pas une "désactivation de l'historique" de l'ensemble des applications utilisées. 

C'est-à-dire ?

S'ajoute à cette clarification, un mot du porte-parole de Google à l'agence Reuters dans lequel il explique que "chaque fois que vous ouvrez un onglet incognito, les sites web peuvent être en mesure de recueillir des informations sur votre activité de navigation". Par exemple, bien que vous désactiviez vos données sur Google, ces dernières resteront visibles sur Google Map si vous l'avez utilisé, un manque de transparence assimilé à de la tromperie de la part de 65% des internautes américains selon le méta-moteur de rechercheDuckDuckGo 

Ce quiproquo a coûté plus de 5 milliards de frais de dédommagement  pour les utilisateurs concernés soit 5000 dollars par individu et un baz buzz. 

Porn mode

Utilisé surtout pour accéder aux sites pornographiques, le navigateur privé était le "meilleur ami" des adeptes de ces sites. De quoi réfléchir à deux fois avant d'aller sur Pornhub via l'ordi de sa partenaire. 

Conclusion: Il ne faut jamais faire confiance à l'Incognito de Google ! 

 

Hoa Team