Hoa مع Heya

08 Juin 2020

Petite ou grosse ? les femmes se confient !

Petite ou grosse ? les femmes se confient !

Petite bite, micro-pénis, bibite voire grosse bite… voici des expressions qui sont synonymes de rabaissement et de dénigrement dans l’univers du Mâle. Gage de virilité, l'engin masculin doit être parfait. Ni trop petit, car ridiculement inactif et infantilisant, ni exagérément gros car symbole de barbarie et de sauvagerie, l’homme vit, depuis la Nuit des Temps, une perpétuelle quête de la taille parfaite. Mais pourquoi tant d’acharnement sur un organe qui n’est pas si différent de tous les autres ? Chez Hoa, on vous dit tout.

 

1-Le syndrome du vestiaire

Si les femmes se comparent entre elles et n’hésitent pas à vouloir modeler leurs corps au gré de la sphère de la mode, les hommes aussi sont en compétition permanente mais, sur un autre plan. Prouesses olympiques et coups de verge, voici ce qui alimente leurs conversations tout en leur donnant un sacré coup de pression. Obnubilés par le sexe des acteurs de films X –kikou Rocco Siffredi et son pénis légendaire qui dépasse les 25 cm !-, ils pensent comme la majorité que ce qu’ils voient sur les sites pornographiques standards  est la norme sauf que, les coulisses du X sont moins idéalistes que ce qu’on pense. On choisit justement les acteurs pour leur sexe, un sexe qui doit être au-dessus de la moyenne pour des raisons filmiques donc artistiques.  Tout comme dans la mode où les mannequins sont filiformes dans un but purement pratique –faire primer le vêtement sur la personne qui l’arbore-, dans le porno, on veut du rare dans le sens de spectaculaire. Malheureusement, ce sont ces exceptions qui  se sont muées, à tort et par manque de culture pornographique/sexuelle, en norme.

Mais, là encore, le gros sexe est assimilé à la sauvagerie, donc de la personne discriminée. En effet, il y a certains résidus historico-culturels desquels on n’arrive pas à se défaire et c’est bien dommage. Résultat : dans l’imagerie masculine, est doté du phallus parfait, tout homme de carnation blanche donc qui incarne la figure du dominant. 

"Selon la science, Avec ses 15.03cm, le phallus made in Tunisia se hisse à la deuxième place du podium maghrébin car devancé par son homologue marocain. "

2-Keep calm petit pénis ?

Le cinéma X –un show, un spectacle, une simulation bref, une anti-réalité- ne doit donc pas être un outil de comparaison ou une référence en matière de culture du pénis mais il doit garder son rôle masturbatoire. Alors comment savoir si on a la bonne taille ou pas ? Et bien, sachez messieurs que la taille de votre sexe est, selon la science, normale. Avec ses 15.03cm, le phallus made in Tunisia se hisse à la deuxième place du podium maghrébin car devancé par son homologue marocain. Il dépasse aussi le pénis asiatique et son petit 11cm donc, relax Max et laisse ton pénis tranquille. Tripote-le si tu veux mais ne le malmène pas trop et sois-en fier.

 

3-Non la taille ne compte pas

Ni une ni deux, sachez que la taille du pénis n’est pas un gage de virilité ! Chez les Grecs Anciens, ce sont les testicules –testis- qui témoignent de ce concept qui turlupine tout être doté d’un pénis. Une fois que ce faux-problème est résolu, n’oubliez pas que la taille de la bite concerne moins de la moitié de la société et ce, pour deux raisons. Primo, cette phobie ne touche pas les couples homosexuels ou du moins, aucune étude scientifique n’en parle. Deusio, les femmes s’en foutent de comment est votre pénis ! Ce qui compte, c’est comment vous vous en servez. Pour nous faire grimper au rideau, il suffit de titiller notre clito. Ainsi, une ribambelle de manipulations tactiles s’offre à vous. Vous pouvez utiliser votre pénis, vos doigts, votre langue ou les trois en même temps ! C’est le jackpot sous la couette ou dans n’importe quel autre endroit si vous en avez le doigté et la tactique parfaits !  Tout est une question de goût du moment que la jouissance est là. D’ailleurs, en Tunisie, les femmes se sentent plus à l’aise devant un pénis de taille normale vu que dans notre imaginaire, le gros pénis est injustement assimilé à une pénétration douloureuse –encore une idée reçue mais là n’est pas le propos-

 

4-Donc ?

Arrêtez avec le complexe de la bite-nem et l’obsession pour la bite double XL avec supplément éjaculation sur-mesure et focalisez-vous sur VOTRE plaisir ainsi que sur celui de votre chérie. On jouit de différentes manières, avec ou sans pénétration, en baisant, en faisant l’amour, en s’adonnant au tantrisme bref, qu’elle soit grosse ou microscopique, ce n’est pas en gesticulant maladroitement que vous serez l’étalon de service. Le sexe c’est de l’art –et beaucoup de communication-. Essayez d’en tenir rigueur et vous serez le roi du crac-crac.

 

Ze Brune Patate