Way Of Life

22 Mai 2021

Mechichi en visite en Libye : la Tunisie doit s’imposer en tant que partenaire privilégié

Mechichi en visite en Libye : la Tunisie doit s’imposer en tant que partenaire privilégié

Le Chef du gouvernement, Hichem Mechichi, s’est envolé ce samedi 22 mai 2021 pour la Libye suite à l’invitation de son homologue libyen, Abdelhamid Dbeibah. Il devrait être de retour le 23 mai 2021. Une visite de courte durée, certes, mais qui relève d’une grande importance pour les deux pays. La Libye est un partenaire économique et commerciale historique pour la Tunisie. Celle-ci a tout intérêt à renforcer ses liens avec sa voisine qui est, rappelons-le, sur le point de se reconstruire après une longue guerre civile qui l’a dévorée depuis février 2011.


Pour se rendre en Libye, Hichem Mechichi a été accompagné d’une délégation de très haut niveau : Marouane Al Abassi, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’UGTT, Samir Majoul, président de l’UTICA, et Abdelmajid Ezzar. président de l’UTAP. De quoi souligner l’importance d’un tel déplacement.

La Libye a toujours suscité la convoitise par son emplacement géographique et, surtout, par ses ressources pétrolières gigantesques. Turquie, Russie, Chine… De nouvelles puissances tentent de prendre leur part du gâteau de la reconstruction d’un pays meurtri, mais qui est déjà en train de se relever avec tout le potentiel économique qu’il possède.

Les portes libyennes sont ouvertes aux entreprises tunisiennes

Le Chef du gouvernement a tout intérêt à conclure des accords solides avec nos amis Libyens, sachant que ces derniers nous sont liés non seulement sur le plan économique et commercial, mais aussi historique. “Les entreprises tunisiennes, turques, égyptiennes, italiennes et allemandes seront les plus sollicitées pour la reconstruction de la Libye. Ces projets créeront de nombreux emplois”, avait déclaré le ministre libyen de l’Économie, Salama Gouil, sur la chaîne libyenne 218 vendredi dernier.

Voilà qui devrait encourager la Tunisie à saisir sa chance et à s’imposer en tant que partenaire historique et privilégié de la Libye. Nombreux sont les secteurs dans lesquels les deux pays peuvent collaborer. Que Hichem Mechichi s’envole en compagnie de Samir Majoul, président de la centrale patronale tunisienne, et des autres responsables cités souligne sa prise de conscience des enjeux de sa visite. Son objectif doit être le suivant : préparer le terrain aux entreprises tunisiennes pour investir en Libye et, d’un autre côté, attirer les investissements libyens chez nous.

La Tunisie est bien placée, mais elle n’est pas seule

Plusieurs éléments chiffrés soulignent l’importance de la Libye pour nous. En Tunisie, pas moins de 1200 entreprises produisent en exclusivité pour le marché libyen. Sur le plan commercial, les échanges avaient atteint 1,8 milliards de dinars en 2014. Un chiffre non négligeable, mais qui est en baisse par rapport à 2011, l’année de l’éclatement de la crise sécuritaire : 2,5 milliards de dinars.

Avant 2014, c’était la Tunisie qui dominait ces échanges, notamment sur le plan agroalimentaire. Toutefois, des puissances venues d’ailleurs ont commencé à grignoter les parts tunisiennes. Il s’agit essentiellement de la Turquie qui s’est accaparée de ce marché juteux. Aujourd’hui, près de 80% des produits des supermarchés en Libye sont d’origine turque selon les experts en économie.

Le coup de pouce vital de la diplomatie économique et du gouvernement

Outre le commerce, la Libye offre tant d’opportunités au niveau des TIC et du BTP. Il s’agit de deux domaines dans lesquels la Tunisie possède plusieurs atouts. Ajoutés à la proximité géographique et culturelle, ils permettront aux entreprises tunisiennes de prendre de l’avance par rapport à leurs concurrentes. D’un autre côté, la Tunisie possède un tissu de PME et de start-ups florissantes : santé numérique, e-gouvernance, e-agriculture, télécommunication… Ce sont des domaines dans lesquels nos start-ups et nos PME excellent.

Et c’est sans compter l’industrie pharmaceutique. C’est l’un des fleurons de l’industrie tunisienne. Le savoir-faire tunisien, la qualité des médicaments produits en Tunisie - malgré la crise qui frappe le secteur de plein fouet - et la proximité géographique sont des arguments solides qui jouent en faveur de la Tunisie.

Le potentiel est donc là, ainsi que le savoir-faire. Seulement, il sera difficile de profiter du potentiel énorme de la Libye sans l'appui des pouvoirs publics et sans une diplomatie économique efficace. Les experts ont déploré, à de nombreuses reprises, l’absence d’une stratégie claire vis-à-vis de la Libye. L’invitation du Chef du gouvernement libyen et la visite de Hichem Mechichi constituent un signal positif pour les entreprises tunisiennes et pour la Libye. Encore faut-il sortir avec des accords gagnants-gagnants, solides et aider nos entreprises à profiter du potentiel libyen.

Tunisie | Un premier ministre à l'ouest et un pays à la dérive

Crise économique, crise sanitaire, violences policières, passivité politique...pendant longtemps ...

Les Meilleures Innovations En Matière De Tech Et De Jeux En 2021

De nombreuses innovations sont faites constamment pour améliorer notre vie, et ce de nombreuses ...

Bonne nouvelle : Le restaurant Seaside de l'hôtel TUI Blue ...

On en parlait déja l'an dernier, le restaurant Seaside de l'hôtel TUI Blue Oceana nous ...

BMW COLLECTION, les BMW Série 2, Série 3 et Série 5 proposées en ...

Marquée par son exclusivité et son design unique, l’Edition BMW Collection offre une panoplie ...