Hoa مع Heya

07 Mars 2021

La Tunisie a chuté de 34 rangs entre 2006 et 2020 en matière d'égalité

La Tunisie a chuté de 34 rangs entre 2006 et 2020 en matière d'égalité

Savez-vous quel jour on est ce lundi ? Oui, c’est le 8 mars qui coïncide avec la Journée Internationale de la Femme.

La femme, c’est une maman, c’est une soeur, c’est une amie, c’est une épouse, c’est une grand-mère, c’est une .... Naaa, ça c'est ce que les autres médias vont vous dire aujourd'hui, mais pas chez Hoa. Nous, on s'en fous un peu des caractéristiques ou des statuts qui n'ont pas à définir l'humain. Car pour nous, aujourd'hui c'est encore -malheureusement- une occasion pour rappeler l'écart et la discrimination qui subsiste en Tunisie envers les femmes.

Une chute alarmante entre 2006 et 2020 

La Tunisie est souvent citée comme un exemple dans les droits des femmes dans le monde arabe, en raison du fameux code du statut personnel mais voyons voir de plus près ce qu'il en est réellement. 

Selon le Global Gender Gap report 2020, la publication du Forum économique mondial sur l'inégalité hommes-femmes, le classement de la Tunisie en matière d’égalité de genre a chuté, entre 2006 et 2020, du 90ème au 124ème rang, sur un total de 153 pays.

La Tunisie passe ainsi du 97ème au 142ème rang en matière de participation économique et opportunités de travail, du 76ème au 106ème rang en matière d’éducation et du 53ème au 67ème rang en matière de participation politique. Il suffit de se rappeler du dernier remaniement proposé par Mechichi pour se rendre compte à quel point la question de parité est totalement ignorée par les gouvernants. 

Malgré les apparences sur la force et la puissance du rôle de la femme Tunisienne, la situation est extrêmement préoccupante. 

Le chômage touche deux fois plus les femmes   

En effet, si les femmes représentent 67 % des diplômées du supérieur, elles ne représentent que 24,6 % de la population occupée. Le chômage touche deux fois plus les femmes (22,5 % ) que les hommes (12,4 %) et cette disparité est encore plus exacerbée dans les régions de l’intérieur du pays (Gabès, Kasserine, Jendouba, Kébili, Gafsa et Tataouine) où le taux de chômage féminin atteint une moyenne de 35 %. Par ailleurs, seulement 23,3 % des nouveaux crédits au logement sont accordés aux femmes, et elles continuent d’être victimes de violences globales, c’est-à-dire, d’au moins une forme de violence (physique, sexuelle, psychologique ou économique). 

Toujours selon le rapport du Forum économique mondial sur l'inégalité, seulement 2,9 % des entreprises tunisiennes ont un capital à majorité féminin. Le responsable pays de la Banque mondiale pour la Tunisie estime par ailleurs que " l’importance des garanties dans les décisions d’octroi de crédits aux femmes, associée au code successoral qui prévoit que la femme n'hérite que de la moitié de la part de l'homme, constituent des blocages majeurs aux droits économiques des femmes." 

Mais continuons à perdre du temps, à blablater, à faire des arrestations sans fondements et à se détourner de l'essentiel, car au final, la Tunisie est un bateau sans commandant et qui dérive d'année en année. 

 

Hoa Team 

 

Rencontrer l'amour en ligne : est-ce si exceptionnel que ça ?

 Trouver son âme sœur peut s’apparenter à un véritable ...

OFFICIEL | La France classe la Tunisie sur liste rouge

 Covid-19 : la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l’Indonésie vont rejoindre la liste des pays ...

Pride Month : Pourquoi avons nous changé notre logo aux couleurs ...

Comme vous l'avez peut être remarqué .. ou pas, Hoa ( ce média que vous êtes actuellement ...

Tunisie | Un premier ministre à l'ouest et un pays à la dérive

Crise économique, crise sanitaire, violences policières, passivité politique...pendant longtemps ...

Les Meilleures Innovations En Matière De Tech Et De Jeux En 2021

De nombreuses innovations sont faites constamment pour améliorer notre vie, et ce de nombreuses ...