Way Of Life

29 Janvier 2021

Who's Hoa ? Elyes Boussaa, l'espoir d'un monde meilleur

Who's Hoa ? Elyes Boussaa, l'espoir d'un monde meilleur
Dans un monde où la compassion commence à s'éteindre, certains voudraient laisser leur trace. Des personnes qui ont compris qu'un simple acte de générosité peut maintenir l'humanité à flot. Parmi ces philanthropes, Elyes Boussaa, fondateur de l'association Darna, qui offre des refuges pour les enfants "malchanceux". Ce Hoa, assez spécial, dédie son énergie à créer un meilleur avenir pour ces orphelins. Portrait. 
Après avoir fini ses études de management à l’École Estienne des arts et industries graphiques à Paris, Elyes Boussaa vient rejoindre à Tunis l’imprimerie familiale, où il est le directeur de production depuis près de 20 ans ( pourtant, son air jovial nous donne l'impression qu'il sort à peine de la fac) . 

 "J'ai commencé à chérir l'enfance et je me suis impliqué davantage dans le changement des conditions de vie des enfants défavorisés " Elyes Boussaa


Dès son adolescence, il ressent un engouement pour la cause sociale : "dans mon entourage, on faisait beaucoup de social. Mon père était au Rotary club et moi au Rotaract Club. En mars 2011, au lendemain de la Révolution, j'ai œuvré dans une première association, « 1 enfant, 1 espoir ». On prenait en charge des enfants qui avaient des maladies rares. On traversait le pays chaque dimanche pour chercher des enfants ayant besoin de notre aide".

Et c'est en 2014, après le décès tragique de son père, et suite à la naissance de son premier héritier, qu'il s'est donné pour mission d'essayer de sauver le plus d'enfants possible de la rue. "Après la naissance de mon premier fils, ma perception de la vie a totalement changé. J'ai commencé à chérir l'enfance et je me suis impliqué davantage dans le changement des conditions de vie des enfants défavorisés", assène Elyes. Et il créé l’association Darna avec quelques amis.
Darna... Un modèle à suivre
L’objectif d’Elyes était de sortir des enfants du triste quotidien des orphelinats. "On a commencé à recueillir des enfants abandonnés à la naissance et qui n’ont pas pu être adoptés, suite à des handicaps et des situations de santé précaires. On a lancé la première maison Darna au Bardo : ces enfants avaient désormais une vraie maison pour eux, avec une « mère de substitution » rémunérée pour s'occuper d'eux, de leur scolarité et de leur bien-être", se souvient-il.

 

 
 
 
 
 
Toujours avec la même aura bienveillante, Darna a mobilisé l'aide d'un psychologue pour aider ces enfants à surmonter leur lourd vécu. Le but est de leur offrir un projet de vie pour éviter qu'ils ne s'égarent dans la vie. « Darna accompagne ces jeunes gens jusqu'au début de leur vie professionnelle », souligne Elyes Boussaa.
D'autres petits ont besoin du soutien de Darna et Elyes l'avait bien compris. En juin 2015, une deuxième maison à l'Ariana, qui héberge 3 enfants âgés entre 4 et 9 ans, a pu voir le jour. Plus encore, en janvier 2016, l'association reprend une pouponnière, connue désormais sous le nom de "Darna Essghira. Des nourrices s’occupent à plein temps de bébés abandonnés. "On reçoit les enfants de l'hôpital âgés entre 2 et 3 semaines jusqu'à l'âge de 2 ans. On a actuellement 5 bébés. Et 45 nourrissons sont passés par Darna Essghira, avant d’être adoptés", ajoute le fondateur de Darna qui consacre une grande partie de sa vie à l’association. 

Mener les enfants vers l’autonomie
Les enfants ne manquent de rien. Sur les 6 enfants présents dans les 2 maisons pour les adolescents, 4 suivent une scolarité normale dans des écoles spécialisées. "Ils ont accumulé un retard mais on y remédie avec des cours de soutien scolaire et nous faisons notre possible pour qu'ils y arrivent. Deux autres suivent une formation professionnelle, l'un souhaite travailler dans le domaine de la mosaique et l'autre, ayant un œil de lynx, a démontré des aptitudes en photographie. Pour l'extrascolaire, une panoplie d'activités s'offre à ces jeunes talents. Il y a ceux qui aiment le tennis, ceux qui aiment l'athlétisme ou le foot, d’autres aiment jouer de la guitare. On fait des visites de musées pour essayer de les familiariser avec la culture, on multiplie les activités sportives pour leur ouvrir l'esprit", assure ce passionné de football et de street-art.  

" Les enfants abandonnés ont désormais un toit, une éducation et une famille "

 


Et d'enchainer : "On espère lancer une nouvelle maison grâce à Darna France, une antenne de l’association en France et de droit français ayant pour but d'entreprendre des actions caritatives et de collecter des dons de la diaspora tunisienne ou des étrangers. Le coût d’une maison est d’environ 70 mille dinars par an". 
Les enfants abandonnés ont désormais un toit, une éducation et une famille. Et il suffit de voir leurs réactions joyeuses et leurs visages réjouis lorsque Elyes débarque dans une des maisons pour comprendre que c’est un véritable engagement de vie de sa part. 
Interrogé sur les actions de l'État envers les orphelins, il nous explique qu'une prise de conscience concernant la désinstitualisation des enfants commence à prendre forme. "Ces jeunes courent plusieurs dangers s'ils restent sans support familial et notre projet est de créer plusieurs maisons pour recueillir les moins chanceux et leur donner une chance pour exceller et changer leur avenir. Ce n'est pas facile à mettre en place, il faut du souffle. Mais on y arrivera certainement. Même après leurs 18 printemps, on sera toujours là pour les accompagner jusqu'à ce qu'ils puissent voler de leurs propres ailes".  
In fine, Darna, c'est la cause de tous ! Alors, faisons un effort pour aider ces enfants et maximiser leurs chances de bien s'insérer dans la société.
Lorsqu’on l’écoute parler de ces enfants qui n'ont rien demandé et se retrouvent aussi démunis dans la vie, on est très vite contaminés par l’enthousiasme d’Elyes Boussaa, l’homme au grand cœur.
 
 
Azyz Meddeb 
 

Un festival unique débarque en Tunisie: Whale's movement

  WHALE est plus qu'un festival.C'est un mouvement pluridisciplinaire réunissant plus ...

Le complexe Yüka fête ses 5 ans de joie et d'amour

 Yüka c'est un peu cette maison qui symbolise la fête.  On y démarre nos before de ...

Comment pirater un compte Facebook

Pas besoin d’être un hacker expérimenté pour avoir accès au compte Facebook d’une autre ...

Comment les défenseurs sont devenus des joueurs emblématiques du ...

Dans l’histoire du football, force est de constater que le poste de défenseur a connu ...

Liste des mensonges dans un couple isalkouhélék

Messieurs, voici le meilleur du pire de votre babillage amoureux