Way Of Life

03 Décembre 2020

5 mythes que nous avons sur les startupeurs !

5 mythes que nous avons sur les startupeurs !

C’est le nouveau terme que l'on entend dans toutes les bouches. Plus qu’un projet de vie, avoir sa startup c’est détenir un mindset branché. C’est pourquoi Hoa vous décrypte les raisons qui font que monter sa propre startup fait de vous l’homme le plus stylish de l’année.

 

 

1.Le startupeur est cool

Etre startupeur, c’est pouvoir travailler où tu veux, quand tu veux, et avec qui tu veux, donc être cool par excellence (ça c'est la vision idyllique !! Et sinon il y a la réalité qui est tout autre.). Ne dépendre de personne, pouvoir faire son planning de la journée et se fixer ses propres objectifs. Ainsi au fil des années, tu vas travailler sur ta cool attitude et la perfectionner au gré de ton évolution.

 

HA, mon oeil ouais ! En réalité, être startupeur c'est passer 99% du temps à angoisser de ne pas pouvoir faire vivre ta boite. 

 

2. Être trendy 

La startup t’offre la chance de sortir du cadre figé des institutions classiques car elle booste ta capacité à créer. Du coup, il faut surtout pas s'habiller en mode combo chemise+ cravate. Mise ton style sur les couleurs, l'association des tissus : Jeans + chaussures en cuir ou bien jeans + chemise stylé, bref rien ne doit faire penser à un style classique.  En réalité, tu n'as pas le temps de penser à ton style, tu dois payer tes charges et faire aboutir tes projets.

3.Speak english please

Avec l’utilisation de termes comme : crowdfunding, burn rate ou encore business angels, tu es l’englishman de service. Bilingue, trilingue,cunilingue ah non, ça c'est pour un autre article... Tu es cette personne qui passe son temps à rencontrer des entrepreneurs des quatre coins de la terre, tu vas te mettre à lire, écrire et parler plusieurs langues mais surtout l’english, la langue de la Sillicon Valley “la terre promise”.

 

4.Le self-made man

A l’image du film biographique “The Social Network” qui raconte l’histoire de Mark Zuckerberg, être startuper c’est construire sa personnalité en parallèle de l'exercice d’une profession choisie. Savoir savourer ses réussites, mais aussi apprendre de ses échecs, est essentiel pour pouvoir avancer. L'autodidactisme est un mécanisme qui s'acquiert et qui fait partie du parcours de tout startuper successful.

 

5. Le startupper est hype

Un cran au-dessus du style, le startupper est hype parce qu’il crée la tendance. Précurseur dans son domaine, il est capable d’imaginer les fonctionnalités de demain et de les exécuter techniquement pour les rendre réalistes. À l'image d’Einstein, Steve Jobs, Bill Gates, c'est son instinct éveillé à la Tech qui le guide au fil de l'aventure entrepreneuriale 

 

 

Être startupper en 2020 dépasse largement la notion de monter son entreprise. C’est un rythme et une philosophie de vie spécifique. Loin derrière ces mythes que la société impose au startupeur, la réalité est faite de beaucoup beaucoup beaucoup de moments de doutes, d'angoisses, de peurs, d'échecs, de refus, et de 1% de réussite. Le startupeur à besoin de soutien, d'écoute et de compréhension.

 

 

 

 

Soodeed Chouikha

 

Huawei Seamless AI, la promesse de l'interconnectivité pour ...

A nos jours, les utilisateurs sont toujours entourés d'écrans et ...

Conseils pour sauver son mois de Janvier !

"On ne peut pas être et avoir été. Mais si ! On peut avoir été un imbécile et l’être ...

Top 10 des lois insolites sur le sexe

Voici les "perles" des lois sur le sexe all over le globe terrestre

Comment connaître la limite entre drague et harcèlement ?

On ne vous le répétera jamais assez: Non c'est non

Mariages consanguins en Tunisie : Entre dangers et tradition

Loin d'être désuète, cette pratique existe encore en Tunisie...