Hoa مع Heya

22 Septembre 2020

En Tunisie, les hommes sont-ils libres d'assumer une masculinité plurielle ?

En Tunisie, les hommes sont-ils libres d'assumer une masculinité plurielle ?

Longtemps considéré comme un mythe sacré, la masculinité commence à se reiventer, elle devient plurielle, ouverte et positive. Mais qu'en est-il en Tunisie ? Les hommes sont-ils libres de vivre pleinement leur masculinités aussi différente soit-elle ? Decryptage.  

« Come as you are »

Si cela pourrait être le slogan parfait pour une masculinité positive. Ce concept, nourri pas une génération biberonnée aux réseaux sociaux, est une mise à nu de l’homme. Désormais, la génération post-internet tord le cou au « mythe de la virilité » en se liguant contre une masculinité toxique. Ce nouveau mec est un homme en chantier qui  est plus en phase avec ses sentiments, qui ose défendre l'idéal de l'égalité des genres et ne craint pas sa part de féminité. C'est un nouveau mâle qui ne vous veut pas du mal.  

 

A LIRE : LE DIALECTE TUNISIEN EST-IL SEXISTE ?

Infiltrer les réseaux et tordre le cou aux clichés 

« Makech rajel » voici une expression qui en dit long sur les clichés véhiculés par les sociétés arabo-musulmanes aka les sociétés patriarcales dans lesquelles on vit.  

En 2019, le jeune Youtubeur , instagrammeur qui compte plus de 777k et  cinéaste en herbe, Samy Chaffai avait défini la masculinité positive en listant tout ce qu’un homme « viril », selon les codes de la virilité ambiante, était censé faire.

En mêlant toxicité sociale et ironie cinglante, il a réussi à démontrer qu’être un homme n’est pas synonyme d’agressivité et d’irrespect envers « le Sexe Faible », que boire, fumer, se droguer et insulter tout ce qui rentre dans ton champ de vision ne fera pas de toi un surhomme et que ni la couleur de peau ni un jargon ponctué de gros mots n’étaient un critère de Super Virilité. 
Samy avait intelligemment remis en cause les croyances de toute une société. 
 
Mais alors, qu’est-ce que la masculinité positive ? 
La masculinité positive pourrait être résumée par ce slogan « venez comme vous êtes » autrement dit, « soyez vous-mêmes » .Tu peux avoir les cheveux longs, courts, les teindre en vert fluo ou avoir un boule à zéro, devenir créateur de mode ou trader, draguer ou te faire draguer… Bref, en assumant leur côté artistique et leurs faiblesses, les hommes jettent aux orties le concept du Mâle Alpha. Ce Mâle qui, de prime abord, fait ressurgir son animalité donc sa force et son côté dominant, croyant exister qu’à travers ce filtre. 

 

Aujourd’hui, nul besoin de se barricader dans un tel schéma. En prenant de plus en plus conscience de la liberté de jouir de leur masculinité, une masculinité équilibrée et dénuée d’a priori, plusieurs hommes sont plus heureux en revendiquant leur passion pour la mode et pour la cosmétique, en militant côte à côte avec les minorités. Ils n’ont, en somme, plus peur de dire qu’eux aussi, ils souffrent car une fois les langues déliées et les hashtags lancés, plus rien ne pourra les arrêter. 
Parce qu’un homme qui pleure n’est pas une femmelette. 
Parce qu’aimer l’art n’est pas dévalorisant. 
Parce que respecter sa femme, sa copine, son ami homosexuel est un devoir. 
Parce qu’être un homme n’est pas être un salaud. 
On espère que la masculinité positive deviendra la norme.   

 

 

 

Fatma Souiri