Start' & Tech

18 Juin 2020

EconoWin / GIZ: Pas de futur sans la Génération Z

EconoWin / GIZ: Pas de futur sans la Génération Z

Basée en Tunisie depuis les années 70, la GIZ est une entreprise fédérale allemande qui oeuvre au sein du domaine de la coopération internationale pour le développement durable. 

Avec le programme Econowin, elle aspire à améliorer les conditions d'intégration des femmes dans les régions d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. 


Donner la parole à la génération Z

Communication, collaboration, créativité et connexion, voici ce qui caractérise la génération Z, une génération hyper-connectée et éminemment créative. Le programme EconoWin fait justement la part belle à l'un de ses maillons, les femmes entrepreneures. 

C'est à travers une série de cinq épisodes qui se déroulera du 9 au 17 juin que des jeunes femmes venues du Caire, de Amman, de Casa, du Rabat ou encore de Tunis, engageront des discussions-débats avec différentes entreprises. Le but est de leur permettre de s'exprimer sur leurs objectifs, leurs visions du monde entrepreneuriale mais aussi de parler de leurs craintes afin de pouvoir avancer et s'acclimater avec un monde en perpétuelle effervescence. 


L'économie et les femmes ou le combo gagnant

Le programme EconoWin, commandité par le Ministère Fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), s’est associé à l'Union pour la Méditerranée. Une plateforme virtuelle, l'EconoWin Couch Commit, a été créée pour permettre à des compétences féminines de proposer des solutions et d'élaborer des projets de relance tout comme cela est possible pour leurs homologues masculins 

Avec une telle initiative, les jeunes femmes ont déjà trouvé leur slogan. "No future without Gen Z !" Ainsi, elles se trouvent sur le même pied d'égalité que les leaders "masculins" des entreprises avec lesquelles elles sont en contact. 


 Féminisme 2.0 et égalité 

"Les minorités, y compris les femmes, ont besoin de soutien et de combat encore plus fort en période de crise ! Pour ceux qui disent que ′′ pendant la crise de Covid, l'égalité des emplois n'est pas vitale, seulement les affaires ! Sacrifier les femmes, c'est sauver des affaires !"Il a été bénéfique d'expliquer lors du débat comment ′′ Survivre aujourd'hui sans durabilité, nous fera mourir demain ! ′′ et combien ′′ ce serait tragique de laisser faire, car "en laissant nos femmes arrêter de travailler aujourd'hui, cela signifie que nous laissons nos économies perdre encore plus demain !"  a déclaré Myriam Sanhaji, Directrice RSE à VERMEG. Celle qui se bat pour l'égalité salariale vient encore de mettre le doigt sur ce point névralgique, qui ne cesse de croître depuis l'apparition du COVID. 


Parler de compétences au lieu de parler de sexe et/ou de genre est l'un des fers de lance du projet EconoWin. 

 

 Bref, la Génération Z n'a pas encore fini de nous surprendre.