Way Of Life

03 Février 2021

Cannabis : Quelles sont les sanctions dans le monde

Cannabis : Quelles sont les sanctions dans le monde

© Visuel Le Parisien 

 

Chez Hoa, on a voulu savoir comment les autres pays se débrouillaient avec la consommation de cannabis et si le risque de finir derrière les barreaux était, partout, irrévocable. 

 

AAA A LIRE  GHAZI MRABET : A.L.A BENEFICIERA DE LA LOI 52 AMENDEE 

 

Source : BFM Twitter

Smoke weed everyday

 

En Espagne et au Uruguay ! Ces deux pays sont les seuls à tolérer la possession de cannabis.

 

Fumer du cannabis est considéré comme "totalement légal" et est tout à fait possible d'en fumer chez soi. Il existe même des Cannabis Social Club en Espagne où les amoureux de la ganja se réunissent pour passer une bonne soirée et fumer ensemble, en toute tranquillité et en toute LEGALITE. 

D'autres pays ont suivi le modèle ibérique mais non sans certaines conditions. En Belgique, en Allemagne, au encore au Damenark, vous pouvez posséder une faible quantité de weed sans courir aucun risque ou presque. Le pire scénario serait de payer une légère amende avant de repartir comme si de rien n'était. 

 

La complexité des Etats-Unis et de la Jamaique ! 

 

Si la loi américaine interdit la consommation de cannabis, certains Etats comme l'Alaska, Washington DC ou encore le Colorado qui était le premier à avoir dépénalisé son usage à des fins récréatives, tolérent sa consommation. C'est avec Barack Obama que l'omerta autour du cannabis a été brisée. L'ex-président des Etats-Unis avait même déclaré en 2014 que "Comme cela a été révélé, j'ai fumé de l'herbe lorsque j'étais enfant et je considère cela comme une mauvaise habitude et un vice, pas très différent de celui des cigarettes que j'ai fumées lorsque j'étais jeune et jusqu'à un âge avancé de mon existence d'adulte. Je ne pense pas que ce soit plus dangereux que l'alcool" 

Maintenant, si on partait aux Caraibes, on serait "choqué" de voir que la Jamaique, cette île où on inhale le cannabis comme si c'étais du O2,interdit la consommation et la vente de weed. Mais les autorités font la sourde oreille si le process se fait en toute discrétion. 

 

Et notre pays voisin, le maroc ?

 

Si vous vous tenez à carreau, personne ne vous embêtera, au pire, on vous passera un savon mais vous pourrez négocier pour qu'on vous laisse tranquille. Bien qu'elle soit illégale, la consommation de cannabis "est tolérée" au Maroc parce que c'est un business. C'est même l'une des bases de l'économie marocaine. Autrement dit, "fume ce que tu veux mais ne te fais pas prendre". 

 

La mort subite !

 

Mais tous les pays ne sont pas aussi zen face à la consommation de cannabis. Au Japon, aux Emirats Arabes ou encore en Indonésie, vous risquez jusqu'à 5 ans de prison si vous êtes pris la main dans le sac donc avec UN JOINT dans la boîte à gants. Pire encore, en Malaisie, la peine de mort est appliquée dans un tel "crime !",posséder 15g de cannabis étant synonyme de trafic. 

 

 

Conclusion: à toi lecteur, à moi rédacteur, bref, à toutes ces personnes qui aspirent à la liberté, la première chose qu'on fera cet été -si on réussit à reprendre l'avion-, c'est d'aller en Espagne mais surtout pas au Japon et encore moins en Malaisie ! 

 

Mais trêve de "plaisanterie", la dépénalisation du cannabis reste un sujet périlleux et les lignes doivent bouger de plus en plus donc, on tient bon. 

 

Fatma SG

Prison pour Rania Amdouni : une claque pour la jeunesse et les ...

 La satence vient de tomber, lourde et sans appel : Rania Amdouni, artiste féministe de la ...

Tunisie | Un système autoritaire et conservateur en guerre contre sa ...

S’il y a bien quelque chose que l’on pensait réellement avoir acquise après la Révolution du ...

Comment augmenter la durée de vie de la batterie de ton smartphone ?

C’est sûr aandek smartphone nezel aalih avec les photos, la connexion, le chat, les appels, et ...

D'après la science, les femmes seraient naturellement ...

 Introduite en psychanalyse par Freud, à la fin du XIXème siècle

Les excuses à donner à son boss pour quitter le bureau plus tôt !

Car on est vendredi, qu'il fait moche et qu'on veut partir !