Way Of Life

01 Décembre 2020

Peut-on être infidèle sans passer pour un salaud ?

Peut-on être infidèle sans passer pour un salaud ?

Bon déjà, si vous êtes une lectrice, ne vous en faites pas, nous n’allons pas donner des tips aux mecs pour mieux cacher leurs infidélités (en tout cas ce n’est pas notre objectif). 

A l’heure du polyamour, du libertinage, on pourrait penser qu’en matière de relations amoureuses, les lignes ont définitivement bougé. Et pourtant, une espèce fait de la résistance dans l’imaginaire collectif : le Salaud - traduisez, l’homme qui trompe sa pauvre compagne. Et si on arrêtait avec ces idées toutes faites et, qu’enfin, on s’autorisait à vraiment se poser la question. Peut-on être infidèle sans être un salaud ? Hoa répond à la question pour vous ! 

 

Pourquoi est-on obligé de choisir entre être le bon ou le salaud ? C’est bien connu, dans la vie tout est blanc ou noir. Really ?! Sans vouloir faire l’éloge de l’infidélité, ce qui complique encore un peu plus notre affaire, c’est que la notion même d’infidélité diffère d’une personne à une autre.

Il suffit pour cela de se remémorer les petites aventures d’un certain ex-président américain et d’une petite stagiaire : Sucer n’est pas tromper ! Alors, est-ce que toutes les infidélités se valent ? Afin d’être le plus objectif possible, on a opté pour la mise en situation via des témoignages. Si on sort le carton rouge, on est bons pour le titre de salaud ! 

 

 

 

1/ Le coup d’un soir : vite fait, bien fait, sans conséquence 

   

 

 

"On se regarde. Un champ électrique nous traverse et…on s’embrasse ...C’était un bon moment sans conséquence" 

 

« J’étais en couple depuis deux ans quand je suis parti en voyage d’affaires. Un soir, avec une collègue/copine, on est sorti prendre un verre. Je n’avais aucune attirance particulière ni sexuelle envers la fille. On prend un premier verre, un deuxième et puis un troisième. On se détend. On rit aux éclats. On s’amuse. La fête bat son plein… On se regarde. Un champ électrique nous traverse et…on s’embrasse ! Une vraie explosion. On passe la nuit ensemble… Le lendemain, je vais travailler et passe une journée ordinaire. Quelques jours plus tard, je rentre chez moi. Je retrouve ma copine et rien n’a changé. Je l’aime toujours. Pour autant, zéro regret. C’était un bon moment sans conséquence », explique Ismail, 32 ans.

 

 

On ne va pas donner une médaille à Ismail pour ce « moment d’égarement » mais on ne va pas se mentir. Parfois, aller voir si l’herbe du voisin est plus verte permet de mieux apprécier son propre jardin. Il ne s’est pas investi émotionnellement avec cette fille. Il a profité de l’instant présent et est revenu plus frais et dispo que jamais pour sa partenaire. En outre, ce qu’elle ne sait pas ne peut pas lui faire du mal… Alors why not ? Ceci étant dit, on est bien d’accord que si la petite escapade d’un soir est suivie de sms etc., on franchit la ligne. Pourquoi ? Car il y a mise en danger du couple. Et là, à nous le titre ! Autre précision, pour ne pas être un salaud dans ces circonstances, il faut être capable d’accepter la réciproque… A bon entendeur ! 

2/ La relation extra-conjugale : la vie en double 

 « Tout a commencé il y a plus de 15 ans. Ma femme est super mais un peu… envahissante. On était mariés depuis 20 ans, deux enfants, j’avais besoin d’air. J’ai rencontré cette fille de 10 ans ma cadette. Tout paraissait plus simple, frais, léger. Puis, au bout de 2 ans, elle m’a annoncé qu’elle était enceinte. J’étais pris au piège mais je voulais assumer. Je ne me voyais pas quitter ma femme pour autant. Au final, un deuxième enfant est arrivé deux ans plus tard. Depuis, je jongle entre mes deux familles. Je dis que je travaille tard, pendant les vacances… Ma deuxième compagne s’en contente et les enfants aussi. La première me croit »,explique Yassine, 60 ans. 

via GIPHY 

Sans vouloir porter de jugement de valeur, Yassine a largement mérité le titre. Le problème n’est pas qu’il ait deux familles, mais là, sa femme légitime n’est pas au courant. Ni ses enfants. En matière d’amour, la question de confiance est importante et, dans ce scénario, on est définitivement plus dans le « sans conséquence ». Pas vu, pas pris, ne s’applique pas ! 

 

 

3/ La cyber-affair : Loin du corps, près du cœur 

 

"Dans ses messages, elle me disait je t’aime ou des trucs gentils...Quand on se voyait, il ne se passait rien de physique mais c’est vrai que ça me faisait du bien "

 

« Je suis sorti avec cette fille il y a un bon moment. C’est presque comme si elle avait toujours été dans ma vie. Quand je me suis engagé avec quelqu’un d’autre, nous avons continué à échanger comme si de rien était. Dans ses messages, elle me disait je t’aime ou des trucs gentils mais moi je restais toujours très sobre dans mes réponses. Quand on se voyait, il ne se passait rien de physique mais c’est vrai que ça me faisait du bien surtout quand ça n’allait pas top avec ma fiancée, j’étais content de l’avoir. Quand ma compagne l’a appris, elle ne l’a pas vu de la même façon. Pour elle, c’était une trahison. Elle m’a posé un ultimatum. Je l’ai choisi mais à contrecœur car si, sur le principe, je comprends, dans les faits, je n’ai rien fait de mal », explique Nizar, 34 ans. 

 

Là, c’est une question de limites propres à chacun. Les lignes bougent à tous niveaux et, pour le coup, ce genre de relation peut être encore plus néfaste qu’un coup d’un soir. Ça dépend donc de ce qui amène les partenaires à s’échanger ces messages. Est-ce que les deux sont en couple, seulement un ? Est-ce que l’on parle de message d’amour ? Coquins ? Complices ? À chaque situation sa réponse. Si c’est un simple passe-temps, chez Hoa, on estime que ça pa-aaaasse. En revanche, si c’est une vraie échappatoire au couple dans la vie réelle, on est bon pour le titre. Pourquoi ? Parce que ça veut juste dire qu’en vrai on a pas les coucougnettes de quitter la fille avec qui on est. Et ça, c’est pas un vrai Hoa

 

Salaud : stop avec les clichés !   

On l’aura compris, il y a autant de types d’infidélités que d’hommes. En vrai, ce qui fait de l’homme un salaud (ou pas) se joue souvent sur des détails. Être super prudent pour ne pas se faire prendre car on ne veut pas la blesser… Se poser des limites même dans l’infidélité : jamais deux fois la même fille ou au contraire toujours la même mais jamais en dehors d’un lit. Toujours se protéger ou être négligeant ? Et puis où commence l’infidélité ? Un sms, un bisou, une gâterie ? Chacun a sa propre vision et il appartient au couple d’en discuter pour que les lignes soient définies. En clair, ce qui fait de nous des salauds, ce n’est pas de tromper mais plutôt le manque de respect qui va souvent de pair avec. Alors, on essaie autant que faire se peut de se comporter comme un brillant gentleman même dans l’infidélité. 


A.S.S  &  S.M

 

 

Huawei Seamless AI, la promesse de l'interconnectivité pour ...

A nos jours, les utilisateurs sont toujours entourés d'écrans et ...

Conseils pour sauver son mois de Janvier !

"On ne peut pas être et avoir été. Mais si ! On peut avoir été un imbécile et l’être ...

Top 10 des lois insolites sur le sexe

Voici les "perles" des lois sur le sexe all over le globe terrestre

Comment connaître la limite entre drague et harcèlement ?

On ne vous le répétera jamais assez: Non c'est non

Mariages consanguins en Tunisie : Entre dangers et tradition

Loin d'être désuète, cette pratique existe encore en Tunisie...